France, Parcoursup : deux tiers des candidats ont reçu une réponse positive

Sharing is caring!

Plus d’une semaine après la mise en ligne des premiers résultats « Parcoursup », les étudiants qui demeurent incertains et livrés à eux-mêmes sont nombreux, et ce, à quelques semaines du bac. Sur liste d’attente ou recalés, ils attendent la suite des résultats, impuissants.

Néanmoins, 68 % des candidats Parcoursup ont déjà reçu au minimum une proposition d’admission postbac, d’après les derniers communiqués du ministère de l’Enseignement supérieur.

Chaque jour, le ministère officialise et communique les résultats des statistiques Parcoursup. L’objectif ? Être le plus transparent possible. Le 29 mai, 551 274 candidats ont reçu « au moins une proposition d’admission » sur le site. Parmi eux, 200 114 (soit environ 35 %) ont accepté définitivement une proposition, tandis que 224 304 (soit 40 %) sont encore en attente.

Les réponses Parcoursup

Depuis plusieurs jours, les 810 000 lycéens et étudiants qui sont inscrits sur Parcoursup sont confrontés aux réponses suivantes : – « Oui » : ils sont alors éligibles à la formation en question, et peuvent réserver leur place. – « Oui si » : l’admission de l’élève se fait selon des conditions de remise à niveau. – « En attente » : les candidats ne peuvent faire qu’une chose, attendre que des élèves devant leur position se désistent. – « Non » : pas la peine de chercher plus loin, impossible pour le candidat d’intégrer la formation.

Pour plus d’informations, retrouvez en détail le guide Parcoursup.

Particularité de la plateforme

Dans l’ancien système, sur APB, les étudiants hiérarchisaient leurs vœux. L’algorithme prenait en compte ce critère. Désormais, avec Parcoursup, cela a changé : il n’y a plus de hiérarchisation. Les candidats restent en attente dans autant de filières qu’ils le souhaitent, bloquant alors de nombreuses places pour des choix qu’au final ils abandonneront…

Aussi, contrairement à son ancêtre, Parcoursup se veut transparent, comme l’annonce Frédérique Vidal, la ministre de l’enseignement supérieur. Ce 21 mai, une partie de l’algorithme a été dévoilé, où l’on remarque l’exigence d’un quota de boursiers et la vérification de l’appartenance du candidat à la zone géographique de l’établissement.

Des algorithmes qui suscitent des réactions

Tous les jours, à chaque vague de nouveaux résultats, la plateforme se fait incendier sur les réseaux, par les futurs bacheliers. Une attente interminable pour ces candidats qui doivent jongler entre le site de Parcoursup et les révisions du bac. Les propositions seront d’ailleurs suspendues pendant les épreuves, afin d’éviter de parasiter l’examen.

 

Créé à l’origine pour faire face aux critiques de son prédécesseur APB, la plateforme doit faire ses preuves d’ici fin juin pour satisfaire les jeunes étudiants.

Résultats et impressions de Parcoursup

Crédit infographie Diplomeo

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *